LE DERNIER ROMANTIQUE...

01 octobre 2011

Gone, Meetic gone...

Comme prévu, j'ai arrêté l'abonnement meetic ce soir. Après quelques années de présence et diverses interruptions pour cause de ruptures temporaires  de mon état de célibataire, me voici donc hors de ce site. Je ne vais ni critiquer ni encenser, j'y ai vécu du bon comme du mauvais, mais comme toujours, je ne conserve que le bon... Alors, petit récapitulatif, dont je vous fais profiter mais qui me sert surtout à moi, afin de me souvenir de ces rencontres intérressantes. Ce n'est pas dans l'ordre, et j'en oublie certainement. Je ne mentionne pas des banales ni des mauvaises, juste celloes qui m'ont marqué d'une façon ou d'une autre...

C.1.: La première rencontre après le divorce. Brève histoire. Nous étions trop différents  et, je l'admets en toute franchise, elle a été pour moi une occasion de me rassurer sur mon potentiel de séduction après l'échec du mariage.

J.: Petite musicienne toute sympathique, qui m'a fait découvrir les longues ballades la nuit dans le Grund (Endroit de verdure au centre de Luxembourg-Ville) et le café du théatre qui est depuis devenu l'un de mes préférés.

C.2.: Hotesse de l'air dans une petite société d'aviation. Elle m'a fait rêver en racontant ses voyages. J'ai notamment partagé avec elle une des soirées (et peut-être LA soirée) les plus délirantes de ma vie.

S: Celle que je croyais être la femme de ma nouvelle vie, mais qui n'a pas su se débarasser de ses démons et oublier les blessures du passé. J'ai hérité d'une situation créée par d'autres, et malgré tout mon amour et mon support, elle n'a pas pu... Elle garde à vie une place dans mon coeur.

I: Compagne fidèle depuis les premiers temps. Il ne s'est jamais rien passé entre nous, mais nous sommes devenus des amis. Elle a fait appel à moi lorsqu'elle a eu l'un des plus gros pétrins de sa vie, et même si nous nous voyons très peu, nous pouvons compter l'un sur l'autre. Si elle a du blues, je sais comment la rassurer, et inversément. Presque chaque sms de sa part déclenche un éclat de rire chez moi. :o)

N: Petit bout de femme étonnant qui a pris un abonnement sur meetic juste pour me contacter, après avoir lu mon profil, et elle me l'a directement avoué dans son premier message. Personnellement, je n'avais pas d'attirance pour elle, mais j'ai été très ému par cette attitude et cette franchise, et je ne pouvais décemment pas laisser les choses sans réponse. Je l'ai donc rencontrée un soir dans un pub où nous avons discuté longuement. Depuis, nous avons gardé le contact, nous échangeons quelques sms.

L: Fille très étrange avec qui j'ai commencé à discuter depuis peu. Nous avons établi les premiers contacts hors meetic par mail et sms et devons nous rencontrer prochainement. Une aura de mystère plane autour d'elle et je m'impatiente de la rencontrer pour mettre tout cela au clair.

 

Et maintenant... En route pour de nouvelles aventures... Y a-t-il une vie après Meetic ??? ;o)

 

Posté par lesabsences à 20:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]


24 septembre 2011

In Vino Veritas...

Ben dis donc, tu as vu ça ? Un mois que je n'avais plus rien posté, et tu ne me dis rien ! Petite rectification, en fait, je poste des commentaires sur les autres blogs. Mais il me faut tout de même garder un peu de substance pour poster ici...

Alors, aujourd'hui, j'ai ENFIN pu passer l'après-midi au petit paradis. Eh oui, pour s'y reposer en tenue d'Adam, il était préférable d'attendre le beau temps, et les derniers week-ends ont été bien peu propices à laisser ses vêtements au vestiaire. Avec un peu de chance, pareil demain, car le temps passe, et les beaux jours se feront de plus en plus rares, donc il faut en profiter.

J'ai très peu raconté sur mon voyage en Toscane, et je pense que j'en discuterai au fil du temps, mais je voudrais déjà en dire une petite chose. Là-bas, j'ai eu un orgasme... Bon, tu me connais, je ne vais pas parler de ma vie sexuelle sur ce blog... Non, non... J'ai eu un orgasme gustatif ! En visitant a campagne aux alentours de Sienne, j'errais dans les rues du très joli village de Montalcino. J'avais lu qu'on y faisait un vin très réputé, et je me suis donc laissé aller aux coutumes locales. Voyage culturel oblige... ;o) Et là, sur la terrasse d'une enoteca (vinothèque), au soleil, au sein de la forteresse, endroit charmant, j'ai gouté le "Brunello de Montalcino, cuvée 2006"...

Je n'en dis pas plus, car les mots de peuvent que très maladroitement traduire une sensation... Je vous laisse gouter... un vrai délice !!!

Pour info, c'était ici: http://www.enotecalafortezza.com/

Malheureusement, je n'ai pas pu en acheter quelques bouteilles là-bas, car avec le voyage et la canicule, j'aurais tué le vin. Revenu ici, j'ai cherché... j'ai trouvé... mais 40€ la bouteille pour les cuvées 2004 et 2006 (Les deux meilleures). J'ai bien trouvé un 2005 à moitié prix, mais l'année n'est pas recommandée, donc je me suis abstenu. Mais je me tâte... Je pense que je craquerai prochainement pour la 2006, et attendre une occasion particulière pour l'ouvrir.

En attendant, je me suis trouvé du "Montepulciano d'Abruzzo 2009", à un prix bien plus abordable, et qui m'a tellement plu que je m'en suis acheté 12 bouteilles. Ca ne vaut pas un Brunello, mais ça soulage... ;o)

 

Posté par lesabsences à 20:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 août 2011

Petit royaume, me revoilà... ;o)

Me voilà revenu de Toscane. Je ne sais que dire, comment organiser les mots, en faire des phrases cohérentes, tant mon esprit est encore perturbé par toutes ces émotions.

Ce voyage, j'en rêvais depuis longtemps. Et comme pour tous les rêves, on place souvent la barre trop haut et la concrétisation laisse souvent une légère déception. Ici, il n'en est rien. Tout a été au-dessus des espérances.

Le beau temps, qui ne m'a pas quitté durant tout le voyage. Et il faut dir que ce fût une sacrée chance, car le temps merveilleux qui m'attendait sur le Lac Majeur n'était présent que depuis ce matin-même. Les personnes rencontrées m'ont toutes dit que c'était le premier jour de beau temps depuis deux semaines. Lugano... Très joli endroit. Se ballader sur la promenade qui longe le lac, s'engouffre dans les ruelles piétonnes, s'y perdre par plaisir, et revenir au lac, inlassablement...

Ensuite Sienne, le centre historique, ses vieux quartiers, le duomo, somptueux, l'accueil merveilleux des gérants de la villa transformée en hotel. Ces petis-déjeuners sur la grande terrasse de la villa, avec une vue imprenable sur la campagne et les premières vignes. Et ce soleil si chaud, si brulant, qui se levait. Les petits villages, tout autour, Montalcino, Montepulciano, San Gimignano, Volterra, etc... Les églises, les abbayes, l'art, partout, en peinture, en sculpture...

Et Florence. Florence ! Qui m'a séduit. Par son architecture. Par son histoire. Par son coeur qui bat au rythme de la Renaissance. Et ce Ponte Vecchio, sur lequel le soir j'allais m'asseoir et écouter les chanteurs de rue.

Et les rencontres, tellement diverses, multiculturelles. La petite algérienne de Sienne, le couple du Canada, les deux amies arméniennes, les mexicaines si loin de leur pays, et encore, et encore...

Et Pise, cette chambre qui donne directement sur la tour. Cette place des miracles si surprenante par sa beauté.

Toscane, tu me reverras...

 

 

Posté par lesabsences à 19:18 - Commentaires [3] - Permalien [#]

16 août 2011

Toscana, me voilà !

Ca y est, je pars demain, dés l'aube. Ce blog est donc officiellement en congé pour une dizaine de jours. Je ferai d'abord une étape à Lugano, à la frontière suisse. Un très joli hotel sur le Lac Majeur. Si tu désires partager en pensées un peu de mes sensations estivales demain soir, voilà où je serai: http://www.hotelbellevue.ch/content/f/start.php

Ensuite, 3 jours à Sienne, puis 3 à Florence et un à Pise.

A bientôt, tout bronzé... :o)

 

Posté par lesabsences à 00:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

31 juillet 2011

I did it ! ;o)

Il y a près de deux mois que je ne suis plus venu vous écrire, et cela s'explique en partie par le peu de temps que peux consacrer à ma personne, et donc par ricochets, à vous. Des soucis de santé de madame ma mère, rien de grave, mais une incapacité à se déplacer, m'ont obligé à me rendre tous les week-ends dans ma ville natale depuis près de 3 mois. Et bien que je sois un fils formidable (si, si, elle ne cesse de le dire...), les trajets, et le temps passé là-bas, ça use ! Bref, tout rentre petit à petit dans l'ordre des choses, elle a enfin pu regagner son domicile, et moi je recommence à prendre un train de vie un peu plus normal.

Avant de poser ces quelques mots sur mon clavier, j'ai relu mes quelques derniers posts, et je m'aperçois que je reste dans la continuité, puisque je viens t'annoncer que j'ai enfin organisé mon voyage en Toscane ! Eh oui !!! Pas très long, mais suffisant pour ce qu'il me faut y faire... 3 jours à Sienne, 3 jours à Florence et 1 jour à Pise. A chaque fois, dans de très jolis hotels, et super bien placés en fonction des visites à faire. Seul celui de Sienne n'est pas en plein centre historique, juste un peu écarté mais accessible facilement à pied, car je compte de profiter de mon séjour là-bas pour visiter la campagne environnante et beaucoup voyager avec la voiture. A Florence et à Pise, par contre, je déposerai la voiture au parking et je passerai mon séjour à pied (Visites de la vieille ville, des monuments, des musées, etc...). Hotels très bien placés, disai-je, car toujours proche d'endroits "stratégiques". A Florence, je serai dans une rue piétonne qui donne d'un côté sur le fameux Pont Vecchio, et de l'autre sur le Duomo. A pise, je serai à quelques pas de la Piazza dei Miracoli et de sa fameuse tour... Bon, je te raconterai tout ça à mon retour.

Encore 2 semaines à attendre pour le départ... Allez, ça approche ! ;o) 

P.S.1: Si tu as des bons tuyaux, des endroits à voir absolument, des restos sympas, une activité intérressante à y faire, n'hésite pas à me renseigner, je suis preneur de toute info !

P.S.2: Céline, je vais super bien, vraiment ! Comme dit souvent l'un de mes amis, "Plus, ce serait pécher !" ;o)

P.S.3: Merci pour ces quelques mots de confirmation. :o)

 

Posté par lesabsences à 15:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]


02 juin 2011

Et si...

Je pense qu’il y a un « truc », un lien indéfinissable entre la Toscane et moi. Presqu’à chaque fois que je lis un article ou un livre sur le sujet, ou que je regarde un film ou un reportage traitant de près ou de loin à cette région, je retombe sous le charme. Et je n’y suis pourtant jamais allé.

Il faudra bien que je me décide un jour à franchir la frontière entre la pensée et le concret, et que je prenne enfin la route qui m’y mènera. Car c’est comme cela que j’imagine ma première rencontre, par la route. Je ne conçois pas prendre l’avion. J’imagine quelque chose d’assez proche du pèlerinage. Pas un pèlerinage pieux, certes, mais philosophique, artistique. Et j’imagine un chemin qui fasse déjà partie du voyage, qui amène petit à petit à se rapprocher du but, pour finir par se fondre, ne faire plus qu’un à l’arrivée.

Mon grand-père est venu de Perugia, près de Rome, pour travailler en Belgique, il y a bien longtemps. Rome m’attire également, c’est certain. Je m’y rendrai un jour également. Mais d’abord, la Toscane.

Et si… et si… je le réalisais cette année. Fin août, durant mes congés. Prendre la voiture et commencer le chemin ? Allez. Zou ! Je l’écris ici, un peu comme une promesse…  Rien envie de prévoir, de préparer pour l’instant. Juste l’envie de supposer, d’envisager…  Des effluves d’huile d’olive et de tomates chauffées par le soleil envahissent mon esprit…

 

Posté par lesabsences à 19:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 juin 2011

De Venise à la Toscane...

 

Vu le beau soleil qui resplendissait ce matin, j’ai voulu passer l’après-midi au petit Paradis, mais malheureusement, la température n’était pas assez chaude et le vent, lui,  était trop violent pour me permettre de rester tranquillement étendu en tenue d’Adam sur un transat. Je n’y suis donc resté que moins de deux heures, et en ai profité pour faire un peu de shopping. J’ai commencé à lire « 1000 jours en Toscane » de Marlena de Blasi (Chef de cuisine, critique gastronomique, écrivaine… et amoureuse). C’est un récit, et non un roman. Le récit de 1000 jours en Toscane (Du moins, je l’imagine, n’ayant pas encore terminé le livre et me référant docilement au titre…). Mais ce début m’a tellement plu que je suis allé à ma librairie ce soir pour vérifier s’ils avaient encore des exemplaires de son livre précédent, 1000 jours à Venise. Et coup de chance, ils venaient d’en recevoir 3 exemplaires en format poche. Comme tu peux t’en douter, ce soir, en fermant la librairie, ils n’avaient plus que 2 exemplaires. Allez, je n’en dis rien maintenant, mais quand j’aurai lu les deux, c’est promis, je te dis quoi. 

Ah si, juste une chose ! Les premiers chapitres m’ont donné une telle envie d’Italie, que je n’ai pu résister à un Panini pour repas. Oui, je sais, un Panini, ce n’est pas ce que la gastronomie italienne fait de mieux, mais c’est tout ce que j’avais dans les environs… :o)

 

Posté par lesabsences à 19:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mai 2011

Un toît pour moi...

J’ai commencé à regarder un peu plus activement ce qui est offert la vente sur le marché immobilier de la région. Afin de ne pas regarder utopiquement sans cadre de référence, j’avais pris ce matin rendez-vous avec mon banquier afin qu’il définisse ma capacité d’emprunt selon ses critères. Selon mes propres critères, je la connais, mais je voulais savoir si un avis extérieur, et notamment d’un agent financier susceptible de me prêter de l’argent, serait comparable au mien. Et ce fût une assez bonne surprise puisque ses propositions sont bien au-delà de mes espérances. Certes, il propose de vider complètement mon livret, ce qu’en bon gestionnaire je ne peux me résoudre à faire, mais cela me donne une belle marge de manœuvre par rapport à un budget que je pensais trop serré.  Cette crainte inutile m’a d’ailleurs fait perdre il y a quelques jours un joli et spacieux appartement, relativement bien situé,  que j’avais repéré mais trouvé trop cher.

Mais c’est loin d’être grave, je me dis que celui-là ne devait pas être pour moi et qu’un autre, qui me conviendra mieux, sera bientôt sur le marché (Un autre appart, ou une maison, car je ne suis pas encore décidé… L’idée d’une fermette à retaper me tente assez si la bonne occasion se présente…)

Posté par lesabsences à 19:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mai 2011

Le cimetière de Prague

J’ai terminé « Le cimetière de Prague », d’Umberto Ecco, et j’ai adoré. Ce roman qui traverse le 19ème siècle et nous amène à la rencontre de personnages, connus ou non qui, selon l’auteur, ont tous existé, sauf le protagoniste principal, le faussaire Simonini. Ce cher Capiton, à la personnalité multiple, se réveille un matin sans plus rien savoir de ce qu’il était.

De peur d’être une personne recherchée ou simplement de croiser un ennemi dans la rue qu’il ne saurait éviter ou un ami qu’il ne pourrait saluer, il décide de ne plus sortir de chez lui et commence à écrire dans un carnet le peu qu’il se souvient.

Au fur et à mesure, sa mémoire revient, avec l’aide d’ailleurs de son autre personnalité, et nous découvrons ainsi l’histoire d’un homme qui a trempé dans une multitude d’évènements du siècle pénultième (L’expédition de Garibaldi, l’affaire Dreyfus, …) Saupoudrez largement l’histoire de mystères maçonniques, d’anti-sémitisme ridicule au possible et de services secrets encore très balbutiants et vous obtenez ce très bon bouquin qu’il vous faut vous procurer !

Posté par lesabsences à 19:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mai 2011

Hier soir...

...j'étais en discothèque. Au bar, un verre de vin blanc à la main, me trouvant un peu décalé car je ne savais pas que c'était une soirée organisée sur le thème du blanc... et j'étais tout en noir.... Bon, les videurs m'ont quand-même permis de rentrer... ;o)

Comme d'hab, je passe les premiers temps à observer les gens. Mon attention se porte sur un petit groupe. Certains sont arrivés avant moi et sont déjà assis à une table lorsque deux dames viennent les rejoindre. Un monsieur d'environ 50-55 ans qui était déjà là fait la bise à l'une des deux dames, une jolie métisse d'une quarantaine d'années. Visiblement, les deux quidams se connaissaient mais n'étaient pas en couple. Ils s'isolent des autres dans une discussion sans doute plus intime, s'échangent des sourires, se lancent des petits messages corporels, etc... Vient le moment des slows où le monsieur en question invite la dame. Au bout de la seconde danse, les lèvres entament un lent rapprochement et finissent pas se rejoindre en un long baiser.

Et moi, j'étais là, le sourire idiot aux lèvres en train de partager leur joie et profiter dans l'ombre de ce qui restera probablement un des plus beaux moments de leur relation, qu'elle perdure dans le temps ou soit éphémère comme la nuit.

Bon, mon cas est grave, je suis vraiment trop fort bleue... Va falloir que je me machoïse un peu. :o)

Ah oui, au fai, tant que j'en suis à parler de rencontre, d'amour, et tout ça, j'ai une requête à te faire... Stp, ne m'envoie pas de flash ! Je déteste ça. Rien ne vaut un petit mail pour se présenter. J'ai beau le signaler sur mon profil, mais rien à faire... Je reçois des flash, des flash, ... et je n'y réponds JA-MAIS ! :o)

 

Posté par lesabsences à 22:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]